Du monde des affaires et de l’univers de la musique

Colin Hunter ouvre House of Jazz à Toronto
Wings
– Jen Savedra – 27 juillet 2011

Colin Hunter n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Le fondateur et président de Sunwing Airlines et Vacances Sunwing est un entrepreneur émérite dans l’industrie touristique et, avec son fils Stephen, le directeur général de l’entreprise, il a remporté le prix d’Entrepreneurs de l’année dans la catégorie Hospitalité et Tourisme en 2007 décerné par Ernst & Young.


Arriver à faire d’une compagnie aérienne et d’un voyagiste un succès retentissant et s’y maintenir peut sembler suffisant pour garder tout le personnel de haute direction occupé. Mais pour Colin Hunter ce n’est pas encore assez. C’est pourquoi, en 2005, il a amorcé une carrière totalement différente. Voulant réaliser un rêve de jeunesse, Colin enregistra ses chansons de jazz préférées sur CD sous le titre Come Fly With Me. Ce CD eut un succès immédiat, ce qui l’amena à répéter l’expérience à quelques reprises et à se retrouver dans la liste des « 10 meilleurs » de la station Jazz91FM. Colin Hunter se voyait tout à coup lancé dans une nouvelle carrière de chanteur présentant des spectacles dans des clubs de jazz et des salles de concert devant des auditoires très appréciatifs.
Évidemment, la majorité des présidents-hommes d’affaires-entrepreneurs-chanteurs s’en trouverait comblée, mais pas Colin Hunter. Il est en voie de créer prochainement à Toronto le «House of Jazz» un nouveau concept faisant valoir ses talents personnels et ceux d’autres performeurs du monde du jazz.
Ce nouveau projet se fait conjointement avec Georges Durst, le Montréalais qui opère House of Jazz à Montréal, et verra peut-être le jour dans d’autres villes. Il admet être attiré par Paris, Londres, New York et Chicago. Généralement, lorsque Colin Hunter décide d’ouvrir la machine, il s’y donne à fond. Il vient d’acheter un édifice de trois étages sur la rue Victoria, juste à côté de ce qui aurait autrefois été un concurrent, The Senator. Les rénovations sont en cours et l’ouverture est prévue pour le début du mois de novembre.
«Cet endroit est très bien situé», d’expliquer Colin en signalant que l’emplacement tout juste au sud de Yonge et Dundas est excellent pour accueillir les amateurs de théâtre avant et après leur spectacle.
Hunter avoue que l’achat d’un immeuble de trois étages l’avait un peu inquiété au départ, mais Durst voyait l’immense potentiel des lieux où il envisageait d’ouvrir le plafond pour créer une mezzanine et installer dans l’espace libre un chandelier majestueux. «Les chandeliers, c’est un truc qui le passionne, d’ajouter Hunter, et il a le talent pour réaliser ce genre d’installation de façon magistrale».
Durst aime créer des lieux feutrés, confortables, à l’éclairage doux et à l’ambiance sympathique. Il tient aussi à servir une nourriture de qualité. Le restaurant sera ouvert le midi et le soir.
Le président du conseil d’administration aura-t-il son nom sur la marquise? «J’y serai à l’occasion» répond Colin avec un large sourire. «Mais nous présenterons des artistes d’ici et d’ailleurs. On trouve d’excellents musiciens de jazz au Canada et l’endroit conviendra parfaitement pour leur permettre d’illustrer leurs talents».

En novembre, rendez-vous au centre-ville de Toronto et mêlez-vous aux amateurs de jazz torontois et aux visiteurs qui ne manqueront pas d’affluer au populaire « House Of Jazz ».

Presses
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux